Le CRAC : Centre Rhénan d’Art Contemporain

Le CRAC : Centre Rhénan d’Art Contemporain

le 15/06/2019

Les multiples visages des visiteurs du CRAC

Le CRAC Alsace accueille un public très diversifié : enfants, enseignants, associations, patients. Ils viennent découvrir les expositions, participer à des ateliers, des rencontres ou des projections. Ce travail de médiation est fait pour donner goût à l’art contemporain. Une recette quifonctionne : la preuve avec nos deux témoignages.

Enseignante à l’école primaire Saint-Morand, Jeanne-Claude Mori se souvient très bien de sa première visite au Centre rhénan d’art contemporain.

« La première fois que je suis venue avec mes élèves, je suis restée un peu interloquée. Je me suis dit : comment exploiter cela en classe ? » Depuis, l’enseignante a trouvé et mène régulièrement des projets en lien avec l’art contemporain.

Un parcours d’éducation artistique

Ces projets sont tout à fait académiques puisqu’ils s’inscrivent dans le PEAC, Parcours d’éducation artistique et culturelle, qui accompagne les élèves dans leur accès à la culture du primaire au lycée.

Une artiste en résidence

L’an dernier, ses 26 élèves de petite et moyenne section ont ainsi accueilli Hélène Moreau, artiste invitée au CRAC, pour une résidence de deux semaines. Un projet mené avec la Segpa du collège d’Altkirch, suite à une rencontre inopinée des enseignants… au CRAC !

Apprendre en s’amusant

Travail de création d’un objet à partir d’une œuvre vue, travail sur le langage puis restitution auprès des parents, ces projets pluridisciplinaires rendent l’apprentissage ludique. « On peut par exemple faire du graphisme ou de la numération sans s’en apercevoir. Ils font accéder les enfants à la créativité, à l’imagination et à l’art. Et c’est très important, car l’accès à la culture est aussi un facteur de réussite scolaire. »

« Visiter une exposition d’art contemporain, c’est aussi le plaisir d’être face à de l’inconnu. Il faut accepter de lâcher prise, de se laisser surprendre »

Claudine Stoessel est monitrice éducatrice en psychiatrie au centre médical Le Roggenberg. Depuis 2009, elle propose aux patients de venir découvrir les expositions du CRAC.

Un mercredi par mois, six patients du centre d’accueil thérapeutique à temps partiel montent dans le minibus du centre, direction le CRAC. Une sorte de parenthèse enchantée hors de l’hôpital « qui les touche et les intéresse beaucoup. On s’en rend compte quand on en reparle le lendemain au centre. Et j’ai plein de collègues qui ont découvert le CRAC grâce à ça! »

Un livre en cours de réalisation

En 2018, le centre a accueilli l’artiste Laetitia Legros pour une résidence sur deux mois. Ce projet se poursuit cette année autour de la constitution d’un livre. Au programme également : la découverte des trois expositions de la saison.

PAROLES

« Quand on va visiter les expositions avec les enfants, le médiateur utilise un langage compréhensif pour eux »

« L’équipe du CRAC s’investit vraiment : l’accueil est toujours bienveillant, les patients peuvent parler et sont écoutés »

« Le partenariat avec le CRAC est une vraie richesse. C’est une chance de travailler avec des experts, de vrais artistes, de vraies œuvres, pour relier l’enseignement artistique avec de nouvelles formes d’apprentissage »

« Pour nous, la gratuité est un atout supplémentaire »